Le premier centre de formations professionnelles
en communication - marketing et en interactif

4 phénomènes à surveiller sur les réseaux sociaux en 2017

L'univers des réseaux sociaux bouge si rapidement qu'il est difficile d'avoir une vue d'ensemble sur l'état de ces plateformes et sur leur avenir. Voici un coup d'œil, en quatre tendances, sur ce qui fera bouger vos stratégies sur les médias sociaux. 

L'assaut de Facebook sur Snapchat se poursuivra

Avez-vous remarqué que Facebook Messenger ressemble de plus en plus à Snapchat? Qu'Instagram en a récupéré les principales fonctionnalités? Ce n'est pas une impression: Facebook et sa suite d'applications tentent par tous les moyens de garder les 150 millions d'utilisateurs de Snapchat dans son giron. Le géant des réseaux sociaux a même acheté, l'an dernier, une entreprise nommée Masquerade, spécialisée dans les filtres en réalité augmentée.

De plus, Instagram teste actuellement auprès d'influenceurs un format de contenu semblable au Discover de Snapchat. D'ailleurs, Hubspot prédit que les marketeurs commenceront à transitionner vers Instagram pour le partage de vidéos et d'histoires: deux mois après le lancement de la fonctionnalité Stories du réseau social, celle-ci était utilisée par près de 100 millions d'utilisateurs, les deux tiers de la base totale de Snapchat. De quoi mettre de la pression sur ce dernier!  

La propagation des bots continuera

En 2016, SproutSocial affirmait que 59,2% des consommateurs préféraient mener leurs rapports avec le service à la clientèle sur les réseaux sociaux ou les sites web des marques, et il n'y a aucune raison de penser que cet engouement s'effacera sous peu. Les bots automatisés deviennent donc d'une grande aide, et on voit de plus en plus de ces technologies voir le jour et être utilisées par de grandes entreprises: plus de 11 000 sont en service sur Facebook Messenger, et près de 500 le sont sur Slack. Ici, la montréalaise Heyday s'affaire à défricher le terrain – parions que l'entreprise est promise à un avenir brillant.

Le contenu payé régnera

L'algorithme de Facebook priorisant maintenant le contenu partagé par les amis et la famille d'un utilisateur, il est plus difficile que jamais pour les marques de se faire remarquer de façon organique sur le réseau social, tout comme sur Instagram. D'ailleurs, la plupart des réseaux sociaux de masse ont aujourd'hui un solide plan de monétisation. Adobe prévoit notamment que les investissements sur les réseaux sociaux (dont fait partie le contenu payé) atteindront les 41 milliards $ en 2017.

Facebook continuera à développer son écosystème

Il est bien loin, le temps où Facebook ne servait qu'à être en contact avec ses amis. Aujourd'hui, le réseau permet de passer des petites annonces, parler au service à la clientèle, d'héberger le contenu des médias, de diffuser en direct toutes sortes d'événements et d'émissions, et c'est sans compter ses applications tierces et ses ambitions transactionnelles et la progression du commerce social. Pour une idée de ce que pourrait devenir le réseau social, ce reportage du New York Times sur l'appli chinoise Wechat est un excellent point de départ. Facebook hébergera-t-il tous les aspects de votre vie dans un avenir pas si lointain? C'est fort probable. 

Quelles sont les tendances sur lesquelles vous gardez un œil? Laissez-les en commentaires