Le premier centre de formations professionnelles
en communication - marketing et en interactif

Zen, la communication?

On dit que le travail, c’est la santé. Mais c’est à condition de veiller à celle-ci! À l’occasion du Lolë White Tour qui s'est tenu récemment à Montréal, le Bec – qui est bien placé pour constater l’impact du stress sur notre industrie – rappelle l'importance du bien-être au travail. Valérie Charest, directrice régionale de l'organisation, propose son petit guide 101.

Aider nos pairs, ça nous connait!

On nous demande souvent comment les agences de communication-marketing peuvent veiller au bien-être de leurs employés. Malheureusement, il n’y a pas de recette magique, mais notre dernière conférence «On jase…» nous a permis de déceler quelques petits trucs pour vous guider.

Valérie Charest

Bec

1 - Le positionnement interne
Les agences devraient non seulement exprimer l’importance du bien-être au travail, mais aussi se positionner comme des leaders dans cette démarche. Par exemple, commencer par offrir des ressources correspondant aux besoins des employés (télétravail, conciliation travail-famille, horaire adapté, etc.). Montrez-vous disposés!

2 - Le temps de recul
Les méthodes alternatives de ressourcement créent un impact positif sur l’environnement de travail. La méditation pleine conscience, par exemple, procure du réconfort et permet de mieux de comprendre nos émotions et d’agir avec plus de discernement. Offrir un espace de méditation au travail, c’est s’accorder un moment à soi et aménager un territoire propice à la création. Donnez donc du souffle à vos brainstorms!

3 - L’activité physique
Nul doute, l’intégration de l’activité physique sur les lieux de travail est un avantage incroyable. Si vous êtes parmi les chanceux qui ont accès à des douches au travail, allez-y à fond. Lors de notre conférence sur la santé mentale, le Dr Georges Amir Sabongui a mentionné que seulement 7 minutes d’activité physique soutenue (avec un pouls atteignant 160 battements minute) peuvent faire une différence. «Si le cardio et l’exercice aérobique sont bons pour votre cœur (votre corps brûle le sucre et le gras), le sport très intense (de très courte durée), jusqu’à l’épuisement, est la recette idéale pour votre cerveau. Dans cette zone anaérobique, votre corps brûle des protéines. Les métabolites se lient aux protéines et sont alors utilisés par votre corps pour fabriquer encore plus de sérotonine.»

Hélas, nous ne possédons pas tous les commodités pour rendre l’effort intense praticable. C’est pourquoi nous favorisons les activités qui ne demandent pas d’effort cardiovasculaire, comme le yoga. Dans le monde du travail, le yoga permet surtout de soulager le stress des employés. De plus, il est reconnu que la pratique en équipe améliore la bienveillance et la douceur envers ses collègues. Unissez corps et âmes!

Au nom de l’esprit sain

Ce n’est pas sorcier: la multiplication de petits gestes concrets peut engendrer de grands résultats. Et au Bec, nous avons le bonheur de vos employés à cœur! D’ailleurs, nous vous encourageons à suivre l’exemple d’agences qui ont développé des initiatives axées sur le bien-être. Certaines consacrent notamment un budget annuel à leurs employés pour des dépenses liées à la mise en forme. D’autres organisent des journées thématiques autour de la santé. Il suffit de faire preuve d’ouverture et de souplesse. Chez Havas Montréal, notre bien aimé logeur, on offre des cours de yoga matinaux (oui, oui, même les filles du bec peuvent en bénéficier). Initialement, les cours étaient même donnés par la directrice de création, Adriana Palanca. Enfin, les exemples ne manquent pas. À vous de suivre votre inspiration.

Savoir jumeler le travail et le temps qu’on s’accorde à soi-même améliore non seulement la santé physique et mentale d’un employé, mais aussi la santé globale de l’agence.

Namasté!

--

Le Bec a pour mission d’accompagner les professionnels du monde des communications et du marketing en offrant une multitude de ressources: orientation de carrière, conseils juridiques, aide financière, ligne d’aide téléphonique accessible en tout temps, et bien plus. Le bec organise aussi des conférences participatives et des activités de financement qui mobilisent les acteurs de l’industrie autour de la cause. Quelques chiffres éloquents :

  • plus de 50 000 individus et familles ont été aidés par le bec depuis sa fondation;
  • au Québec seulement, plus de 2630 heures ont été utilisées par la ligne d’aide en 2017;
  • le nombre d’appels liés à l’anxiété a augmenté de 21 % en 2017;
  • 48 % des appels pancanadiens proviennent du Québec.